Aux limites de la force et de l'endurance

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Aux limites de la force et de l'endurance

Message par zhips le Lun 13 Aoû - 20:27

Poozat >> tout à fait d'accord avec tout ce que tu as dis. Les muscles travaillaient sont les mêmes, la démarche globale est la même, mais au final les qualités physiques travaillées sont complémentaires et non semblables.
Tu fais du prowler / sled des fois ?

Dhaze >> C'était moi


.. pour être sérieux, nan c'est vrai, je me rappelle en avoir vraiment chié sur les mains, avant bras en VTT + avoir eu vraiment mal au dos + épaules après des sorties sur route, même courtes.

Maeker >> pour le sportif amateur en général oui, je pense pas que ça soit vrai pour les sportifs professionnels, surtout type rugby, natation et autres..
(mais c'est vrai que le reportage sur la préparation de mekhissi m'a fait douté: butterfly, leg extension & cie..)
à première je vois pas l'intérêt des ces exercices pour un coureur..sauf en cas de déséquilibre ou récupération active ?
Mais vu qu'il fini 2e, c'est peut être pas si mal ?

zhips
Fouareux

Messages : 2108
Date d'inscription : 12/08/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux limites de la force et de l'endurance

Message par Maekar le Mar 14 Aoû - 7:46

Zhips: pour le sportif amateur, on est bien d'accord.
Pour les pro, c'est pas la joie dans tous les sports, mais oui il y a souvent de la préparation physique à très haut niveau, en revanche en dessous, je pense aux jeunes de niveau national, en dehors de quelques disciplines, c'est le néant ou presque là où c'est intégré dans certains pays.
avatar
Maekar
Monsieur Mollets

Messages : 539
Date d'inscription : 22/07/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux limites de la force et de l'endurance

Message par orime le Mar 14 Aoû - 8:24

Dans le Poitiers Etudiant Club Athlé par exemple, les séances de PPG sont composées exclusivement de :
-gainage
-escaliers


_________________
"Plutôt que de chercher des vaccins contre le sida, uniquement pour sauver Michou et Vincent McDoom les scientifiques devraient se pencher sur les vrais problèmes. Outre les jetpacks et les voitures volantes, ce que veulent vraiment les gens ce sont des T-Rex."
avatar
orime
[...] plus que Mupa...

Messages : 768
Date d'inscription : 23/07/2012
Age : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux limites de la force et de l'endurance

Message par corwin le Mar 14 Aoû - 10:30

Pour info j'avais lu qu'une jeune golfeuse faisait de la muscu pour se préparer et également palier aux déséquilibres musculaires qu'engendre des swings à répétition !
La muscu, quelle soit faite au poids de corps (gymnastes, jeunes dans les sports de combat, le rugby...) ou avec des charges (moins développer en france car accusé d'arrêter la croissance) permet un meilleur contrôle de son corps et une plus grande résistance... J'ai explosé au rugby à partir du moment ou j'ai commencer la méthode lafay...
avatar
corwin

Messages : 134
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 32
Localisation : Saintéééééééé

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux limites de la force et de l'endurance

Message par Aigle le Ven 8 Fév - 9:37

Dhaze a écrit:
orime a écrit:le coté désagréable, c'était la fatigue nerveuse accumulée qui me plombait les pattes et qui du coup, me demandait 1jour de plus pour récupérer entre les séances.

Ça c'est une capacité à s'entraîner qui est à développer de manière à pouvoir s'entraîner plus souvent / plus durement ou bien pour pouvoir, à côté, s'entraîner autrement ( la course à peid dans ce cas-ci ).

Quand on commence la muscu, l'énergie dépensée et la fatigue accumulée fait que ça peut être assez difficile, la récup' et la vie de tous les jours en prennent un coup. Ça passe après quelques semaines ou quelques mois. Mais l'erreur générale ( à mes yeux ), et de ne jamais pousser ça plus loin.

Disons que quelqu'un qui commence la muscu possède une capacité d'entraînement / de récupération de 1, sur une échelle de 0 à 10, 0 étant la larve humaine, 10 étant l'athlète de haut niveau avec ses treize entraînements par semaine. Donc, cette capacité débute à 1. Après quelques mois à être améliorée " simplement ", à savoir via les trois ou quatre séances de muscu hebdomaires qui sont la moyenne générale, son développement ralentit, car elle n'a plus besoin de s'améliorer encore ( car pas de demande supérieure aux trois ou quatre séances par semaines ), puis finit par stagner. Disons qu'à ce moment-là, elle est passée de 1 à 4.

C'est une capacité d'entraînement qui suffit à la pratique de la muscu trois ou quatre fois par semaine, avec une fatigue et un impact sur la vie de tous les jours qu'il est possible de gérer.

Seulement, ça ne suffit pas pour parvenir à faire trois ou quatre séances de muscu + de la course. Pour ça, il faudrait bien un 5 ou un 6. D'où un besoin d'améliorer à nouveau cette capacité d'entraînement, lui faire passer un ou deux paliers supplémentaires.

Pour quelqu'un qui ne fait que de la muscu, cette capacité à s'entraîner plus importante sera logiquement utilisée pour faire plus de musculation. Et pour quelqu'un qui veut mélanger muscu / endurance, cette capacité supplémentaire sera utilisée afin, non pas de faire plus de muscu à proprement parler, mais bien d'amoindrir la fatigue engendrée par la pratique de la musculation, de manière à ne pas empêcher ( ou à empêcher dans une moindre mesure ) la pratique du sport d'endurance.

Par exemple si j'allais courir sérieusement demain, je sais bien que je ne serais quasiment pas empêché par les cleans et squats de mardi, le zercher et le deadlift de mercredi, les cleans et front squats de jeudi, et les cleans d'aujourd'hui. Je serais juste empêché par ma minable capacité d'entraînement pour tout ce qui a trait à la course. La course influencerait négativement mes séances parce que je suis une grosse merde en course, mais parce que j'ai l'habitude de m'entraîner souvent ( en plus du boulot d'ailleurs ) et que je récupère bien de cela, mes séances de muscu n'influenceraient que très peu ma course.

Cool cte explication
avatar
Aigle
Cool comme un trou en deux coups sous le par

Messages : 2604
Date d'inscription : 08/01/2013
Age : 23
Localisation : Dans ma bulle

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aux limites de la force et de l'endurance

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum